Hotfile ferme des comptes, pression des ayant-droits

 

hotfile1.jpgHotfile a décidé d’adopter une politique plus agressive à l’égard des comptes qui hébergent du contenu violant des droits de propriété intellectuelle.

Le service d’hébergement et de partage de fichiers Hotfile a toujours été clair dans ses conditions d’utilisation. Au même titre qu’il n’autorise pas l’upload de logiciels contenant des virus informatiques par exemple, il oppose son veto pour tout contenu qui enfreint des droits de propriété intellectuelle.

Dans les faits, ce genre d’hébergement a contribué à la popularité de Hotfile à l’instar d’autres services du même genre. Mais Hotfile a visiblement décidé de se montrer beaucoup plus intransigeant désormais.

Selon Hotfile, en dépit de cet avertissement, des utilisateurs « persistent dans leurs tentatives d’utiliser le service pour partager du contenu pour lequel ils n’ont pas les droits nécessaires« . « Nous avons donc mis en place une politique plus agressive pour fermer les comptes d’utilisateurs qui font l’objet de plaintes répétées d’infraction « .
Cette « agressivité » soudaine est évidemment à rapprocher avec la plainte déposée par la MPAA (Motion Picture Association of America  qui a accusé Hotfile de « faciliter le vol de films et séries TV  » sous copyright, et qui plus est d’en tirer profit. Outre un service Premium, Hotfile propose un plan d’affiliation grâce auquel ces utilisateurs premium peuvent être rémunérés en fonction du nombre de téléchargements (et aussi de la taille des fichiers) qu’ils ont généré avec leurs contenus. La MPAA a évidemment fait le lien avec le téléchargement illégal : « en moins de deux ans, Hotfile est devenu l’un des 100 sites au monde avec le plus de trafic. C’est un résultat direct du vol numérique massif que Hotfile promeut « .
Statut d’hébergeur ou pas, la menace de la MPAA a apparemment fait mouche. Des fermetures de comptes sans sommation ont été opérées et pour conséquence la disparition de fichiers pour des utilisateurs Premium. Qu’adviendra-t-il pour eux de leur hypothétique rémunération ? Selon TorrentFreak, les sommes engagées peuvent parfois atteindre 1000 dollars, mais plus souvent entre 15 et 400 dollars.

Pour le moment, Hotfile n’a pas annoncé vouloir mettre fin à son programme d’affiliation. On se souviendra que l’été dernier, RapidShare a mis un terme à son programme RapidPoints. Chaque fois qu’un utilisateur téléchargeait des fichiers mis en ligne sur un compte, cela rapportait à son détenteur des points. Ces RapidPoints pouvaient être utilisés pour étendre la durée de vie d’un compte Premium, en créer un nouveau.

RapidShare avait justifié cet arrêt par le climat de suspicion qui entourait ce programme, parfois considéré comme une récompense pour le contenu protégé par des droits d’auteur mis en ligne. Un contenu parmi les plus attirants et susceptible de générer plus de téléchargements.



1 commentaire

  1. telecharger jeux gratuit ddl megaupload,download games free pc,psp,ps3 10 mai

    Merci pour l’article

Laisser un commentaire

Dofus wakfu et hip-hop |
CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nucléaire Radioprotection e...
| 1referencement
| cancambou97218