HADOPI 3 : les majors payées par nos impôts

73711logohadopiministeredelaculture.png

Nous sommes bien en France, hélas. Déjà que la HADOPI a du mal à décoller et à comprendre que les internautes sont plus  forts qu’elle et le seront toujours, il faut en plus que ce dispositif se fasse de la pub. Mais de la pub payée par nous, qui n’avons pas voulu d’elle. Histoire d’amour inversée ?

Je cite l’excellent site d’information GNT : 

Dans la nuit de mardi à mercredi, un amendement surprise concernant Hadopi s’est invité dans le débat sur la simplification du droit.

C’est un amendement pour le moins inattendu qui a été adopté par l’Assemblée nationale dans le cadre de la simplification du droit. Déposé par le gouvernement, cet amendement doit permettre à la Hadopi d’engager des  » actions de sensibilisation des consommateurs et des acteurs économiques » et d’apporter parallèlement un « soutien à des projets innovants de recherche et d’expérimentation« . Surtout, l’opposition a tiqué sur un point, soulignant que cet amendement ouvre à la Hadopi la possibilité d’utiliser « ses moyens financiers pour faire des actions de promotion, y compris en payant des acteurs privés« . Cela couvre notamment la mise en place de nouveaux services pour développer l’offre légale de téléchargement.

Ca signifie donc que les immenses sociétés de prod vont recevoir des crédits publics pour faire passer leurs daubes d’offre légale. Parfois il n’est pas inutile de lire les lois entre les lignes. Merci aux quelques députés de l’opposition présents hier soir.



Laisser un commentaire

Dofus wakfu et hip-hop |
CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nucléaire Radioprotection e...
| 1referencement
| cancambou97218