HADOPI.fr lancé, HADOPI.fr examiné, HADOPI.fr coulé ?

Quelques infos sur le feuilleton de la semaine : le lancement du site HADOPI.fr. Rappelons qu’un 1er site de propagande, intitulé jaimelesartistes.com, avait déjà été obligé de fermer ses portes suite à plusieurs attaques de type ddos (déni de service), et avait même été transformé en http://www.jaimelesartistes.info/ sur le même nom de domaine ! Franck Riester, le rapporteur du projet de loi à l’Assemblée Nationale affirmait à l’époque que la sécurisation de ce petit support, essentiellement conçu en flash, était maximale. Rires des spécialistes du flash.

Aujourd’hui, quelques chanceux ont pu se connecter au fameux hadopi.fr. Voici les 1ères images :

hadopisite.png

ddoshadopi.jpg

Seulement quelques chanceux, car pour moi, ke site est resté inaccessible… frayeurs : comment m’informer sur le dispositif ? LOL. La seule image pour l’instant disponible me gêne un peu : d’abord l’internaute suspecté est BLACK (ou alors c ma calibration d’écran qui vire au très foncé), ensuite, cette jolie photo a été achetée à une imagebank américaine et connote le site 100% commercial, ce qui illustre très mal un SERVICE PUBLIC. On dirait presque une mauvaise pub pour ORANGE: vous savez les mails que vous recevez régulièrement vous proposant des formules d’abonnement privilège ?

Mais revenons au fond. Lancement du site imminent, rumeurs d’attaques ddos, absence de logiciel de sécurisation labellisé, erreurs de communications, ça fait un peu too much pour une commission de l’Etat ! Au même moment,  toute une batterie d’offres plus ou moins pertinente se chargent d’inquiéter l’internaute moyen. Cela dit, les lobbies anti HADOPI réagissent aussi en proposant des conseils juridiques ainsi qu’une veille d’observation du site officiel. Numéra lance par exemple http://www.hadopi-data.fr : petit portail/forum destiné à répondre aux témoignages des premiers avertis et à collecter des statistiques. Je vous conseille d »y faire un tour.

Plus en profondeur, il est possible d’examiner le site. Avec les outils du site PASTEBIN, bien connus des webmasters. Parmi d’autres objets postés par des militants (autour de la question pour ou contre une attaque ddos sur le site), on peut récupérer quelques bouts de code qui prouvent une fois de plus la négligence caractérisée en matière de sécurisation de la part de ceux-là mêmes qui voudraient nous conseiller en matière de sécurisation. C’est tout le paradoxe.

>>> Quelques infos supplémentaires : http://pastebin.com/rtmED2Ta (1 scan nmap), http://pastebin.com/91X4nKWW (un dig du domaine hadopi.fr),  http://pastebin.com/tT3yW5sJ (un traceroute). Enfin un document émanant d’un groupe de cyber résistants qui relativise la pertinence des attaques contre la vitrine hadopi.fr :

argumentddos.jpg

En tout cas, comme buz de lancement, les services de communication du Ministère de la Culture, n’auraient jamais fait mieux ! Mais y-a-t-il encore un pilote dans l’avion HADOPI ? Affaire à suivre.



1 commentaire

  1. Monsieur tout le monde 1 octobre

    bsr voilà je trouve vos articles excellents mais dommage pas bcp de lecteurs. Les gens je crois ne lisent plus. Vous avez raison : les noirs sont majoritaires sur le site d’info de HADOPI, ça me gêne aussi. Blague coucou c moi tu m’as reconnu g laissé mon mail. bizzz et à bientôt. Quanbd même tous ces blacks assimilés à des pirates !!! par contre pour l’espace pro c un blanc, donc à réfléchir. Kisss à toi Sega.

Laisser un commentaire

Dofus wakfu et hip-hop |
CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nucléaire Radioprotection e...
| 1referencement
| cancambou97218