MULVE : la musique en toute liberté

Un petit soft bien pratique qui passera entre les mailles du filet HADOPI. C’est le buzzz de la semaine : au moment où les FAI doivent livrer environ 800 ip à notre Haute Autorité préférée, vous pouvez toujours télécharger des .mp3 sans contrainte. Si vous êtes paresseux et que vous n’avez pas le temps d’appliquer mes conseils concernant le ddl ou les VPN, rendez-vous sur le site de KORBEN. Démo en vidéo:

Image de prévisualisation YouTube

 

mulvelogo.png

EDIT : il est enfin de retour, grâce aux dons de centaines d’internautes. Merci la Résistance ! Ca fait du bien en ces temps de flicage hadopien. Test rapide et premières impressions : très simple, voire simplissime, il fait 1 peu penser à SONGr, également mis en avant par KORBEN. Interface façon version béta, aucune option, aucun menu, et une seule barre de recherche. Les résultats de la recherche sont ensuite classés par titre, auteur, durée, taux d’échantillonnage et taille.

HADOPI proof !

Mais l’intérêt n’est pas tant le soft que la méthode utilisée… car Mulve ne furête pas sur les moteurs de recherche ou les metamoteurs;  ce n’est pas non plus un client P2P qui connecte les peers entre eux ; il ne contraint pas ses utilisateurs à échanger leurs adresses IP ou à partager leurs fichiers de musique, ne passe ni par le réseau Usenet (déjà pas mal à l’abris de la HADOPI), ni par des serveurs FTP.

Il ne laisse donc pratiquement aucune trace identifiable en terme de liste de fichiers consultés ou de réseaux utilisés. Après avoir mené des tests pour tracer la provenance d’une douzaine de fichiers de musique, le site TorrentFreak a pu déterminer qu’ils étaient hébergés sur des serveurs connectés à un réseau social russe baptisé Vkontakte. Mais ce n’est probablement pas la seule source des 10 millions de titres auxquels les auteurs du logiciel prétendent donner accès.

Efficacité, rapidité, rendement maximum

Testé avec une connexion moyenne (entre 1,2 et 2 mo/s), ses performances m’ont impressionné. Jamais un tx de d/l en dessous de 800 ko/s, ce qui permet d’obtenir un morceau correctement échantillonné (au-delà de 128 kbps) en moins de 10 s ! Ajoutons tout de même que le serveurs de recherche du site Mulve.com est souvent saturé. Rançon de la gloire oblige !

« Nous pouvons littéralement maximiser votre bande passante et l’optimiser jusqu’à son extrême limite », affirment les auteurs de Mulve… mais comment ? Avec quels types de serveurs dédiés ? Quelle logistique se cache derrière cet impressionnant successeur du soft NAPSTER ? Nous menons l’enquête en essayant de croiser différents points de vue.

Pour l’instant, profitez sans crainte de ce petit bijou d’efficacité, en prenant soin de ne pas désactiver votre parefeu et/ou votre bloqueur de peers. On ne sait jamais !

lien direct vers le site : <<< MULVE >>>



2 commentaires

  1. hd fuck tube 20 février

    Mulve la musique en toute liberte.. Tiptop :)

  2. segadiablesse 25 février

    Oui sauf que les serveurs ont été bannis de la plupart des réseaux par les FAI eux-mêmes, ce qui prouve une fois de plus que le filtrage est une réalité.
    Décision de justice contre Mulve…
    Le site n’est plus accessible, mais le catalogue est dispo je crois sur VPleer (à vérifier) et d’autres serveurs russes dédiés aux mobiles.

Laisser un commentaire

Dofus wakfu et hip-hop |
CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nucléaire Radioprotection e...
| 1referencement
| cancambou97218