L’Elysée sabote le 14 juillet

L’Elysée continue à organiser l’agenda médiatique à sa convenance. Pour cacher les casseroles accrochées aux ministres, les affaires Woerth, les appartements de fonction peuplés de fils et de filles de…, les salaires, les primes et les cigares, on sacrifie le 14 juillet, fête d’unité nationale, de tout un peuple et l’on prive les Français méritants d’une reconnaissance. Des économies certes, mais toujours pas de « rigueur » dans le texte, les éléments de langage ne connaissant pas non plus l’austérité. Maintenant que le fiasco des Bleus ne suffit plus à occuper l’espace, on trouve d’autres annonces, reprises et amplifiées sans aucune méfiance par une presse qui a oublié sa vocation principale d’analyse critique et de tri entre l’anecdotique et l’information de fond. Voilà encore un exemple d’événement destiné à cacher la mobilisation de masse contre la réforme des retraites. Avec quelques décennies de retard, les communicants de l’Elysée font du Reagan. Et quand le pouvoir abuse de toutes les ruses de l’information, on glisse dans la propagande. C’est ce qui nous pend au nez en guise de campagne électorale pour 2012.



Laisser un commentaire

Dofus wakfu et hip-hop |
CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nucléaire Radioprotection e...
| 1referencement
| cancambou97218