Journal du pirate + annuaire très utile

pirate.png

Salut à tous, enfin l’été… sa douce température, son climat serein et ses mobilisations sociales… Plus de 2 millions de personnes en France ont manifesté jeudi, et notre premier Ministre qui s’enferme dans sa logique d’austérité, afin de mieux convaincre les agences de notation de la bonne santé de l’économie française. 2 millions de Français motivés oubliés, plus de 3 millions de chômeurs sans réponse, 10 millions de citoyens à peine au dessus du seuil de pauvreté, 1, 5 millions de mal logés, le coût du gaz en augmentation de 15 % en un an, et ce n’est pas fini… Des priorités ? Réduction de la dette publique, lutte contre le téléchargement, effacement des casseroles médiatiques, assainissement du football !!! On croirait rêver.

Voilà, comme souvent, personne ne pense aux plus démunis. Vous possédez un ordinateur un peu ancien et vous n’avez pas les moyens de l’améliorer ? Essayer donc de changer de système d’exploitation, Windows 7 fait des merveilles, bien que très inspiré des distributions type UBUNTU. Vous n’avez pas non plus approfondi les solutions libres, et puis de toute manière votre entreprise ne travaille pas avec le Libre. Alors, il ne vous reste plus beaucoup de retranchements ? Achetez donc le produit à la FNAC ou sur une boutique ne ligne. Mais la licence ! Ouahhh, Microsoft vous la propose à 350 euros, ça représente plus de la moitié de vos revenus mensuels ? Impossible ! Alors… et bien téléchargez une version mise à disposition par d’autres, et un activateur récent qui prend en compte votre BIOS. Vous voilà déjà dans l’illégalité, coupable de ne pas gagner assez d’argent pour continuer à travailler dans de bonnes conditions. Vous voilà traqué, pisté, fiché, blacklisté par Trident Media Group, averti pour téléchargement illégal, désabonné, euh non encore abonne mais sans connexion active… etc. La spirale de la culpabilité numérique, sans présomption d’innocence, et si vous souhaitez vous défendre devant un tribunal, vous vous êtes déjà poursuivi par une autorité administrative sans juge d’instruction.

Si la fracture numérique existe, c’est encore une frontière de la pauvreté qui se redessine.

Alors, comment faire ? Surtout ne pas culpabiliser. Une société qui ne tient pas compte de l’exclusion est une société malade. Et des solidarités existent, des réseaux, des moyens de partage.

Vous souhaitez rester libre de vos découvertes, parce que la culture est un droit imprescriptible, alors, devenez un peu pirate. Tout ça pour vous présenter 2 excellents sites qui vous prendront par la main et vous aideront à vous protéger tout en continuant à revendiquer votre droit à l’égalité numérique.

Le journal du pirate : http://www.journaldupirate.com/

L’annuaire du pirate, issu du même site parent : http://www.annuaire.journaldupirate.com/

Avec leurs excellents conseils, vous serez mieux préparés à la révolution qui s’annonce. La résistance pour un monde libre.



L’Elysée sabote le 14 juillet

L’Elysée continue à organiser l’agenda médiatique à sa convenance. Pour cacher les casseroles accrochées aux ministres, les affaires Woerth, les appartements de fonction peuplés de fils et de filles de…, les salaires, les primes et les cigares, on sacrifie le 14 juillet, fête d’unité nationale, de tout un peuple et l’on prive les Français méritants d’une reconnaissance. Des économies certes, mais toujours pas de « rigueur » dans le texte, les éléments de langage ne connaissant pas non plus l’austérité. Maintenant que le fiasco des Bleus ne suffit plus à occuper l’espace, on trouve d’autres annonces, reprises et amplifiées sans aucune méfiance par une presse qui a oublié sa vocation principale d’analyse critique et de tri entre l’anecdotique et l’information de fond. Voilà encore un exemple d’événement destiné à cacher la mobilisation de masse contre la réforme des retraites. Avec quelques décennies de retard, les communicants de l’Elysée font du Reagan. Et quand le pouvoir abuse de toutes les ruses de l’information, on glisse dans la propagande. C’est ce qui nous pend au nez en guise de campagne électorale pour 2012.



Protégez-vous simplement I : bloquez les espions de l’Etat pour le P2P

hadopi.jpeg

Voilà déjà de quoi éviter que TRIDENT MEDIA GUARD, le prestataire officiel du dispositif HADOPI, vienne écouter votre traffic p2p.

Comme ce spécialiste de la cybercriminalité dispose d’une plage d’ip pour traquer les téléchargements en diffusant des contenus eux mêmes piratés (les moralistes utilisent toujours des méthodes de criminels, c’est bien connu !), il suffit de bloquer toute tentative de connexion vers ces plages.

Un jeu d’enfant ? Oui, mais dont la veille nécessite des moyens matériels et humains forcément facturés. Pour une protection maximale, le site de référence propose un abonnement destiné à mettre à jour votre logiciel de blocage d’ip. Une liste de logiciels libres et gratuits est aussi disponible.

http://iblocklist.com

Parmi les bloqueurs d’ip suspectes dans votre trafic, on peut citer :

> MOBLOCK, pour les utilisateurs de systèmes Linux, avec quelques listes de mises à jour sur des forums de sécurité américains… infos à récupérer simplement sur le forum francophone UBUNTU >>> http://doc.ubuntu-fr.org/moblock

> PEER GUARDIAN, enfin dans sa version 2.0beta (car le 1er était développé en VBasic, donc pas très optimisé du point de vue des ressources CPU, mais bon c un pionnier fabriqué dans un garage… un peu de tolérance) >>> http://phoenixlabs.org/pg2/

> version MAC OS X : http://phoenixlabs.org/pgosx/

> PEERBLOCK, que je conseille aussi pour ses excellentes maj >>> http://www.peerblock.com/

Les 3 sont compatibles avec les listes du site de veille iblocklist, et totalement open source.

Voilà, ces conseils s’adressent bien sûr à tous ceux qui utilisent encore les réseaux p2p sans passer par la révolution peerate du ddl ou bien sans utiliser le condom bien connu aujourd’hui des VPN (voir les pages astuces et sécurité).

 

EDIT : voici les plages d’ip de nos agents officiels de la contrefaçon d’Etat, identifiées par plusieurs blogueurs :

  • 85.159.236.252
  • 85.159.236.253
  • 85.159.236.254
  • 85.159.232.81
  • 85.159.232.82
  • 85.159.232.83
  • 193.107.240.1
  • 193.107.240.2
  • 193.107.240.3
  • 193.107.240.4
  • 82.138.81.211

Autres plages après une recherche approfondie sur internet :

  • 82.138.70.128 – 82.138.70.191
  • 82.138.74.0 – 82.138.74.127
  • 91.189.104.0 – 91.189.111.255
  • 193.105.197.0 – 193.105.197.255
  • 195.191.244.0 – 195.191.245.255

2ème série, en utilisant un service Whois :
85.159.236.0/24 ; SECUREST_LTD

  • 85.159.236.0 – 85.159.236.255

193.107.240.0/22 ; Trident Media Guard (TMG)

  • 193.107.240.0 – 193.107.243.255

82.138.81.0/24 ; TRIDENT-MEDIAGUARD-NET-2

  • 82.138.81.0 – 82.138.81.255

85.159.232.80/28 ; TOCHECK : NFORCE_ENTERTAINMENT

  • 85.159.232.80 – 85.159.232.95

telecharger.jpg

 

Comment les neutraliser ?

Configurez votre firewall >>> zones réseau bloquées >>> entrez manuellement les plages et définir ces nouvelles règles en bloquant toutes les connexions entrantes.

Si vous n’avez pas encore de firewall, rendez-vous sur :



HADOPI ou l’infiltration, le cas du logiciel Orange

happyhadopi12.jpg

Voilà que le premier logiciel de sécurisation voit le jour. Comme par hasard, chez Orange là où Mme  Albanel a pris un poste important après une période de n’importe quoi au Ministère de la Culture. Et bien ce logiciel est une grosse bouse ! Aux dires de Linux Manua, que je crois sur paroles, il utiliserait même plusieurs techniques de pénétration propres aux Etats totalitaires comme la Chine.

Notamment suite à une analyse approfondie de Bluetouff, il s’avère que :

1) Ce logiciel est un mouchard relié au serveur d’un prestataire d’Orange :

http://195.146.235.67/status

2) Ce serveur laisse fuiter en clair les IP de tous les clients d’Orange connectés à ce service.
3) Le login et le mot de passe de ce serveur étaient : admin et admin

http://195.146.235.67/web-console/

4) Ce serveur n’était plus accessible en fin d’après-midi  (dimanche 13 juin)…
5) Les premières listes des IP des clients d’Orange connectés à ce serveur, les abonnés à ce service, sont déjà en diffusion sur Internet : http://paste2.org/p/876045
Ces listes incluent également, malheureusement, les IP de quelques dizaines d’internautes, en cours de « visite », et connectés à ce serveur. Ils avaient été avertis de la faille via Twitter.
6) Ces listes d’IP pourraient certainement servir à inonder les réseaux P2P certainement via le logiciel IPFuck.

Par prudence, je n’ai pas intégré le liens mentionnés.

On imagine que HADOPI enverra rapidement un mail d’avertissement aux clients d’Orange pour non sécurisation de leur ligne Internet. C’est marrant comment la poisse poursuit Albanel, nouvelle directrice de la Communication d’Orange, nommée par décret royal.

Conclusion : les logiciels de sécurisation sont loin d’être au point, ils peuvent même devenir dangereux pour nous, internautes libres, voire se retourner contre leurs créateurs. Dans ce monde néolibéral que prépare notre président depuis le jour de son élection, ne faites donc jamais confiance à une entreprise du CAC 40.

Evidemment n’acceptez jamais AUCUN LOGICIEL DE SECURISATION MEME DE LA PART DE VOTRE FAI. C’est une sorte de cheval de Troie prêt à violer votre intimité. 

EDIT >>> le logiciel est retiré, les 2 euros mensuels remboursés  : c’est ce qu’on pouvait apercevoir ce matin sur le site d’Orange, même si cette offre n’a jamais vraiment pris (une vingtaine de clients, ouf… les abonnés n’auront pas à payer les pots cassés de cette magnifique bourde)

orangesuspendu.png

Ils appellent ça prudemment « suspension de la commercialisation de l’option ». Mais ce truc qui ne ressemble à rien était-il un prototype pour tester la réactivité des internautes, était-ce un buzz d’Orange ou une manoeuvre de la concurrence, ou bien une stratégie de l’Etat visant à camoufler les vraies menaces ?

Voici ce qu’en pensent nos confrères de Numerama :

« Ajoutant le grotesque au ridicule, Orange n’avait rien trouvé de mieux que de faire peser la responsabilité de la divulgation des adresses IP sur les internautes qui ont révélé la faille, en les accusant d’intrusion informatique. La patte de Christine Albanel sans doute, devenue directrice de communication d’Orange après l’adoption de sa loi Hadopi, et qui avait fait preuve à l’Assemblée Nationale de tout son talent en matière de mauvaise foi.Finalement, selon le Community Manager d’Orange France interrogé par BlogMotion, seule une vingtaine de clients auraient souscrit à l’offre d’Orange, qui permettait de payer plus pour avoir moins. Ils seront contactés pour les inviter à désinstaller le logiciel, « retiré par principe de précaution ».

Oseront-ils le re-commercialiser sous sa forme labellisée par l’Hadopi ? Régulièrement annoncé comme imminent, le décret fixant le cadre de définition des fonctionnalités pertinentes que devront avoir les logiciels de sécurisation n’a toujours pas été publié. »

Ce qui est sûr, c’est que les mouchards de sécurisation vont devoir affronter une communauté de hackers toujours prêts à en découdre.



Dofus wakfu et hip-hop |
CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nucléaire Radioprotection e...
| 1referencement
| cancambou97218