Bienvenue en Berlusconie…

Les Guignols qui dépassent les bornes selon l’Elysée, Sarkozy junior invité sur France Télévisions quand il le souhaite, tapis rouge et félicitations pour son talent, des émissions politiques complaisantes avec un nombre extrêmement limité de vraies questions… sommes-nous sur la pente fatale du modèle italien ?

Depuis 1990, avec l’ascension de Silvio Berlusconi dans les médias et le sport (souvenez-vous du Milan AC de ces années-là), de nombreux chefs d’Etat et/ou d’entreprises tentent de l’imiter. Valorisation de l’ego, suppression ou relativisation des contre-pouvoirs, corruption de l’opposition, mais surtout, une pratique fondamentale : le racontage d’histoire (story telling) et la mise en place d’un agenda précis visant à créer l’actualité.

Dans ce contexte, toute critique, même satirique et décalée, est perçue comme un danger. Car la perception du pouvoir se trouve déformée par un excès d’attention aux médias qui se transforme souvent en paranoïa de l’image. Pour cette raison, l’Elysée a décidé de racheter la télévision publique ; appelons cela comme il se doit : finances publiques augmentées = cahier des charges resserré = moins de place pour ce qui dérange = objectivité contrôlée.

Et le spectacle devient affligeant : pas un journal d’information sans la présence du chef, même quand il va manger des pizzas au cap Nègre, quand il prend des vacances ou qu’il fatigue à l’effort, sans doute à cause d’un petit déj’ trop vite avalé…

Cette surprésence est expliquée par les journalistes politiques comme l’émergence d’une nouvelle manière, d’un nouveau style, d’une nouvelle époque. Mais jamais la moindre interrogation n’est soulevée sur la légitimité de cette effraction médiatique. Ainsi l’Elysée multipliant les communiqués de presse en direction des différentes rédactions suffirait presque. Sauf que le journalisme, ce n’est pas seulement l’événement, et encore moins la communication. La travail d’information doit passer au crible de la critique, de la reformulation et de l’analyse contextuelle, dimensions de plus en plus évidées sur France Télévisions par exemple.

C’est aussi pour cette raison que s’engage une véritable croisade contre internet, où l’information est présente sous deux formes simultanées extrêmement dangereuse pour un pouvoir autoritaire : en amont le fait brut sans aucune fioriture (les dépêches) ; en aval les faits rapportés,mis en relation, commentés et disséqués par la seule liberté d’expression des individus, à travers les commentaires, réactions, billets des réseaux sociaux publics ou privés.

A titre d’exemple, deux extraits d’articles nous montrant la lente dérive des médias français vers la Berlusconie (source : Nouvel Observateur papier) :

- « Les Guignols commenceraient à agacer sérieusement l’Elysée, selon le Canard Enchaîné. On leur reprocherait en plus haut lieu d’avoir “dépassé les bornes” avec la marionnette de l’ancien candidat à la tête de l’EPAD. D’après l’hebdomadaire Le Président souhaiterait, parait-il, que Bertrand Méheut, le patron de Canal+, se sépare de son directeur adjoint, Rodolphe Belmer, considéré par Sarko comme le responsable des “outrances” des Guignols. » >>> cette affaire n’est pas nouvelle, puisque notre président n’a pas d’humour, sauf quand il s’agit de ses blagues

- « Incroyable mais vrai : Jean Sarkozy n’est pas interdit de télévision publique. Mieux “il est bienvenu”, parole de patronne de l’info de France 2, Arlette Chabot pour ne pas la nommer. Elle s’exprime dans Le Parisien. “C’est bien de l’entendre, il a du talent” assure la dame à propos du même jeune homme, qu’elle avait d’ailleurs invité pour l’émission A vous de juger. » >>> mais combien de jeunes gens ont du talent en politique, du côté de Tarnac par exemple et ne sont jamais invités ?



2 commentaires

  1. ploufplouf007 11 décembre

    PAS DE PANIC VOILA LA SOLUTION POUR ÉCHAPPER AU DÉSASTRE C’EST tout bête !
    http://www.dailymotion.com/video/x7j621_2012-parodie_fun

  2. segadiablesse 15 décembre

    Pas mal en effet : il suffisait d’y penser. Par contre, moi, quand j’ai fait du surf, c t pas encore la vague de 2012. Ca donnait plutôt du surf sous marin lol. Merci à toi Plouf et bonne continuation pour ton blog.

Laisser un commentaire

Dofus wakfu et hip-hop |
CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nucléaire Radioprotection e...
| 1referencement
| cancambou97218